Accueil L'enseignement aujourd'hui Crise de l'éducation Promotion homosexualité perturbe

Promotion homosexualité perturbe

La promotion de l'homosexualité au collège désoriente les adolescents

 

L'association de médecins pédiatriques américains, American College of Pediatricians (ACP) vient d'envoyer une lettre aux directeurs des écoles secondaires pour leur demander de ne pas faire enseigner aux jeunes dont ils ont la charge qu'il faut simplement accepter le fait qu'ils sont homosexuels s'ils éprouvent une attraction homosexuelle. Dans cette lettre le président de l'ACP, le Dr Tom Benton, explique :

"L'adolescence est un temps de bouleversement et d'instabilité. Les adolescents éprouvent de la confusion à propos d'une multitude de choses, y compris l'orientation sexuelle et l'identité de genre, et ils sont particulièrement vulnérables par rapport à l'influence de leur environnement. Des études rigoureuses démontrent que la plupart des adolescents qui éprouvent au départ une attraction homosexuelle, ou qui sont désorientés sur le plan sexuel, n'éprouvent plus de telles attirances lorsqu'ils atteignent leur 25 ans. [...] Les chercheurs Zucker et Bradley affirment que lorsque des parents ou d'autres personnes de l'entourage permettent à l'enfant de se comporter et d'être traité comme faisant partie de l'autre sexe, ou l'y encouragent, la confusion est renforcée et que l'enfant est conditionné pour la vie, une vie de douleur et de souffrance qui  auraient pu être évitées. Même mus par les intentions les plus nobles, les écoles peuvent hélas jouer un rôle néfaste si elles renforcent ce trouble.

Lorsqu'on a affaire à des adolescents qui éprouvent une attirance homosexuelle, il faut absolument comprendre qu'il n'existe pas de preuve scientifique pour dire qu'un individu naît « gay » ou « transgenre ». Au contraire, la recherche la plus sérieuse aujourd'hui désigne des facteurs multiples – au premier plan sociaux ou familiaux – qui prédisposent les enfants et les adolescents à l'attraction homosexuelle et (ou) à la confusion à propos du genre. Il faut aussi absolument comprendre que ces états peuvent très bien réagir à une thérapie. [...] Parmi les adolescents qui revendiquent une identité « gay », on constate un risque plus élevé de MST, d'alcoolisme, de toxicomanie, d'anxiété, de dépression et de suicide. [...]

A la lumière de ces réalités, il est clair que lorsque du personnel enseignant, plein de bonnes intentions mais mal informé, encourage des élèves à s'afficher comme « gays » et à « s'affirmer », il existe un risque sérieux de les enfermer à tort dans une confusion sexuelle qui peut être transitoire, et de les encourager à se lancer dans une forme d'expérimentation sexuelle. Cet « étiquetage » précoce peut conduire certains adolescents à adopter des comportements homosexuels dommageables qu'ils n'auraient pas choisi sans cet encouragement."

Pour aller plus loin :

Pour recevoir gratuitement, chaque mois la Lettre mensuelle, "Travailler avec Méthode c'est Réussir" et ses nombreuses informations exclusives, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici. Ou en faisant la demande en envoyant un courriel à cette adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Fil Informations

Méthode MAC

Comment développer facilement une mémoire étonnante !

Ainsi que l'attention et la concentration.

Lire la suite...