Accueil Présentation Textes fondateurs Réussite et échec

Réussite et échec

Réussite et échec

On sait que la réussite entraine la réussite, c'est vrai dans   tous les domaines, notamment dans les études. Pourtant, il n'y a de complet développement humain, que si je suis capable de continuer à avancer malgré l'échec.

L'être humain aime la réussite. Dans une certaine mesure, il est conditionné pour cela. Par les mécanismes du plaisir, le cerveau encourage la réussite. Les jeux vidéos jouent là-dessus, quand ils envoient un message de félicitation en cas de victoire, et d'encouragement en cas d'échec. Antoine de la GARANDERIE, comme tous les grands pédagogues, a bien mis en avant l'importance de cette réussite dans l'apprentissage intellectuel.

Plus, cette expérience de la réussite se réalise tôt, mieux c'est.

Les méthodes d’apprentissage traditionnelles, qui distribuent bons et mauvais points, bulletins de félicitations et d'avertissement jouent aussi sur ces mécanismes. Elles encouragent les bonnes pratiques, jusqu'à en faire des vertus, et découragent les mauvaises jusqu'à déraciner les vices.

Nous aimons donc la réussite. Et pourtant, pour devenir un homme complet, pour arriver à notre complet développement, nous devons apprendre à aimer l'échec, ou au moins, avoir un détachement suffisant pour l'accepter. Et ce n'est pas facile. D'autant moins qu'avec le syndrome Tom CRUISE, nous avons une image déformée de la réalité. Un jeune baigné d'images, où il voit par exemple , Tom CRUISE dans « Mission : Impossible », escalader sans cordes et sans vraies difficultés, une face rocheuse au dessus de 500 m de vide,  mais avec une assurance qui confine à l'inconscience, finit par croire que les pouvoirs de l'homme sont sans limites, qu'il peut tout. Y compris faire l'impossible sans trop se forcer.

Or, l'humble quotidien humain est différent. « Pas à pas, point par point, tu sais, c'est ça le courage*. » On le voit par exemple dans les quatre phases de l'apprentissage. Pour arriver à dresser une compétence, pour maîtriser un savoir-faire, il convient de dépasser la perception de réussite. Il est nécessaire de continuer à avancer, humblement, même si je ne rends pas compte que j'avance. Même si je ne trouve pas ou plus, pendant un certain moment, qui peut-être long, de sens  à mes études.

S’il est vrai que plus on étudie plus on y trouve une joie et une satisfaction profonde ; c'est vrai aussi que l'homme ne peut rien produire, de grand, de beau, de vrai, sans persévérance et sans effort. Ce que Simone Weil a magnifiquement enseigné, c'est dans l'effort persévérant que se creuse l'attention.

 

* Madame DENOIX de SAINT MARC à son fils Hélie.

 

 

Pour recevoir gratuitement, chaque mois la Lettre mensuelle, "Travailler avec Méhode c'est Réussir" et ses nombreuses informations exclusives , inscrivez-vous en moins de 20" Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Si vous n'avez pas de logiciel de messagerie (outlook, express ou autre...) faites un copier/coller de cette adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. dans votre messagerie (hotmail, free, gmail, orange...) ou bien enregistrez-vous simplement en cliquant ici.

 
Fil Informations

Méthode MAC

Comment développer facilement une mémoire étonnante !

Ainsi que l'attention et la concentration.

Lire la suite...